Rechercher
  • YogaDubois

Les maternelles 4 ans ...


Salut Jean-François (ministres de l'éducation et des études supérieures),


je ne te vouvoie pas parce que, tsé, on est « collègues » au fond.

Enseignante dans le passé, maman, éducatrice en milieu familial et accompagnante à la vie de parents, je peux te dire que ton (lire son) projet de maternelle 4 ans me fait bien pleurer. Ton entrevue était vide et les questions orientées. C’est malheureux, parce que tu n'as pas répondu à la question qui tue : c'est quoi la différence entre le CPE et la maternelle 4 ans? « La continuité des services professionnels… » Tu as profité du fait que ton interviewer ne connaissait rien au monde de l’enseignement et qu’il n’avait pas fait ses devoirs. Il aurait dû te demander devant tous ses auditeurs : quels services? Avec quels sous? Dans quel genre de structure? Quels sont tes intentions ? Est-ce qu'une tête d'enfant en CPE te coûte plus cher à subventionner qu'une autre à l'école? Certainement, ils sont moins par éducatrice. As-tu pensé à leurs besoins de sommeil qui est encore de faire une sieste de 1.5h/2h en pm? As-tu pensé à leurs besoins de bouger physiquement de manière intense 1h/3h par jour? As-tu pensé que les enseignantes, même au primaire, ne sont pas formées en petite enfance? Non, et tu imagines toi là qu'il n'y a que 17% d'enfants en milieu de garde à 4 ans? Tu n'as pas mentionné les milieux familiaux privés, les installations privées, les milieux familiaux subventionnés. Et ton interviewer était tellement mal préparé qu'il n'a pas su te le mettre dans les dents. Parce que oui, j'aurais aimé ça que tu perdes la face, c'est pas vrai que tu souhaites que ça soit un projet de SOCIÉTÉ. On n’a rien inventé en petite enfance ? Et notre réseau de CPE ? Si tu avais vraiment cette aspiration, tu investirais là où c'est essentiel : des gens mieux formées en milieux de garde, de hautes exigences et des suivis serrés des services en milieux familiaux (j'offre un service de garde en milieu familial de haute qualité : menu maison et bio, pas d'écrans, initiation aux arts et à la culture, éveil musical, yoga et jeux en plein air 3h par jour, dodo et moments de détente hyper importants, routine +++, et pour moi, ça devrait être le standard) , des services POUR DE VRAI, dans les écoles, dès la maternelle (5 ans) et des installations de grande qualité maintenant !! Tu dis aussi avoir à coeur les enfants, le dépistage, etc. Savais-tu qu'on fait ça en CPE et en milieu familial aussi ? Parce qu'on a un moment privilégié chaque jour avec le parent au moment de l'arrivée et du départ de l'enfant, on peut connaître le parent, dépister ce qui cloche à la maison et qui ne vient pas nécessairement d'un trouble chez l'enfant. Et quand il y a vraiment quelque chose, et bien on fait un suivi serré, parce qu'on n'en a pas 20-24 dans notre local, on en a 4-6-8 au max. On sait faire la différence entre immaturité, manque de routine et sommeil, à la maison et trouble flagrant. On risque de se retrouver avec des enfants de 4 ans diagnostiqués, médicalisés, etc. Des petits de 4 ans ( et même 5) ça ne va pas à l'école, ça va en milieu de garde avec une éducatrice dévouée, aimante et qui joue à la maman/papa. POINT. Et ceux qui restent à la maison, offrons leur plus d'ateliers gratuits en famille sur le développement de l'enfant et des compétences parentales, de cours de jour la semaine à petits prix au communautaire, des cours de francisation si besoin est, et d'aide. POINT.

Tu dis que ton projet est éducatif, mais on le sait qu’il est budgétaire. Tu prends d’une main pour envoyer le problème l’autre bord. Les enfants jusqu’à 5 ans et parfois plus,

ont besoin de :

-routines

-sommeil

-jeux libres

-éveil aux apprentissages scolaires à venir : écriture, lecture, anglais, math et arts

-de sports, de sports et de sports

-d’une personne de confiance à qui il est attachée (pas 3-4-5-6 personnes différentes )

-d’une intervention précoce qui vise un portrait très large de l’enfant et non du dépistage qui vise une étiquette et une médicalisation

-que ses parents soient en lien étroit avec l’éducatrice, afin que les soupçons sur son développement ne soient pas des erreurs de parents trop occupés

- d’amour

-de temps

-de bienveillance

-De patience

-D’aide avec la gestion de ses émotions.


Et tout ça, on le fait en CPE, en milieu familial et en installation. C’est vrai, il faudrait assurer un meilleur suivi pour les milieux non-subventionnés, et tous les milieux points. Mais tu ne l’as pas mis dans tes priorités.

Maintenant, pense à ça et relis quelques lectures que tu as faites durant tes études de profs. Ah non, c’est vrai, tu avais juste 3 crédits obligatoires en psychologie de l’enfant! (https://admission.umontreal.ca/cours-et-horaires/cours/ppa-1100/ )

Catherine Lapointe-Dubois

Maman - ex prof - éducatrice en milieu familial et accompagnante à la vie de parents.

920 vues

Contactez-moi

Que vous vouliez en savoir davantage sur les cours de yoga, les retraites SlowCamp ou les ateliers Inspirations...

Écrivez-moi :

418-271-9644

© 2019 Dubois Communication. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now